Pouce …

pingouin-pouce-ok-225x268Le 24 décembre, je reçois un coup de fil d’une recrutante de personnel qui veut m’embaucher dans l’immense maison familiale d’une station de ski à 15 km de chez moi. J’attaque le 26 à 7h 30. Mon mari qui boulotte dans un domaine skiable plus éloigné, me dépose tous les matins à 7h au pied de la montagne. Je tends mon pouce, sous un lampadaire. Et, malgré que je ne sois pas en mini jupe, mais, bâchée comme une esquimaude, je n’attends jamais plus de 10 minutes avant d’être embarquée. Le même scénario se reproduit en fin d’après midi pour mon retour au bercail. Chanceuse, je retrouve toujours, très vite, la chaleur de mon antre. De généreux vacanciers et autochtones m’ont même déposée, sur le pas de ma porte, m’épargnant une grimpette de 2km !

Sur le  chemin d’un travail assez déplaisant, je fais de très plaisantes rencontres … Alors qui dit que la solidarité se perd, se méprend !!!

Et vous, prenez vous des auto stoppeurs ?

Publicités

21 réflexions sur “Pouce …

  1. Il y a très très longtemps, j avais fait 50 km aller et 50 km retour pour 2 jeunes hommes juste pour le fun 🙂 Une autre fois, il y a aussi fort fort longtemps, j ai embarqué un fou de chez fou… ( et je m y connais en cette catégorie, moins à l époque), qui ne voulait plus descendre de mon auto, il m avait fallu une grande fermeté et une maitrise de soi pour l en persuader… Depuis, je suis plus frileuse… Et c est une denrée qui se fait plus rare sur sur nos chemins.

    • ce jeune homme était si bien avec toi qu’il ne voulait plus partir 😛
      chez moi les transports en commun n’abondent pas entre 2 patelins , Marla, alors il y a toujours quelques auto stoppeurs!

  2. J’ en ai trimbalé toute ma vie à travers toute l’ Europe . Parfois , on ne parlait pas la même langue , Une petite anglaise qui finissait ses vacances ne sentait pas l’ eau de Cologne , un allemand qui partait vers la Vendée à finalement changé sa destination vu que j’ allais dans les Landes et qu’ il comptait y aller ensuite , une infirmière retraitée allait visiter sa famille en stop , j’ avais 19 ans quand Frida une bourguignonne m’ a appris la vie dans l’ entrée d’un vignoble 😉 ! Mais un de mes premiers souvenir d’ auto-stoppeuses ce sont les 2 cousines qui remontaient de leurs vacances en Aout 72 . La tête quand je leur ai dit que j’ étais routier depuis 15 jours !!! Et Fugain qui s’ égosillait :  » C’est un beau roman , c’est une belle histoire  » !
    Tiens à propos de travailleurs des stations de sports d’ hiver . J’ ai pris une fois une fille à Orange Nord qui allait rejoindre son mari dans une station pas très loin de Grenoble . Je mangeais à La tête Noire au Nord de Montélimar . Elle était fauchée et je lui ai offert le repas , on est arrivés à Grenoble tard dans la nuit ! J’ ai dormi sur les fauteuils , lui laissant la couchette . Au début méfiante elle a passé la fin de la nuit là à bien récupérer ! A 8 h on est allé prendre le petit déj dans Grenoble et elle a levé le pouce à nouveau pour finir son trajet . Je me demande parfois si elle y repense .
    Bisous ! Là c’est toi qui m’ a fait voyager dans mes souvenirs !

    • Tu étais comme je m’en doutais MichelAngelo 😛 un routier très sympa et tu l’es encore non ? Merci pour tes belles histoires !!!

      • Sympa j’ espère ! Routier non c’est le passé mais rouleur çà oui !
        Chez nous on dit :  » un roulaqueux  » toujours en balade !
        Bisous

  3. Super, il semble que c’est en période de crise que les gens sont les plus solidaires….
    Courage pour ton boulot et continue à faire des belles rencontres

  4. ◘ẅ◘ dit :

    Superbe body painting!
    J’ai viré le « likeur » depuis qu’il ne marche plus chez moi. Je suis alertée des « like » ,mais ils ne s’affichent pas.

  5. Bonne année Juliette !
    Quel courage de te lever si tôt (j’ai fais cela plusieurs dizaines d’années par tous les temps et je suis contente d’être arrivée à pouvoir me lever tard, maintenant !
    Bises les vacances sont finies ! Courage !

  6. Hé oui, la solidarité , heureusement existe encore! Prendre des auto-stoppeurs(euses)…oui, avant , cela m’est arrivé . Maintenant, seule « en cabine » …je n’ose plus! Dommage! Bise et bon courage au boulot, Juliette. Tu démarres l’année sur les chapeaux de roues…si je puis dire! 😉

  7. Coucou Juliette !
    Y a des flamants roses sur les bords de ta route ?? j’aurais plutôt pensé à des pingouins !
    J’ai à peu près pris autant d’autostoppeurs que fait moi même du stop dans ma vie …bon, je ne compte pas les connaissances mais là ,je ferai plutôt Taxi en fait 😉
    Bizzz et ptits névés !

    • Bravissima Tuffette , et j’ai même mis une pingouine à la place de la flamande rose : mon portrait craché 😛 ( hier soir j’étais si nase que je ne trouvais pas d’image appropriée ) !

  8. C’est sympa les costumes d’esquimaudes, et effectivement la solidarité existe… Bon, j’avoue je ne prends plus d’auto-stoppeurs, une petite mésaventure m’en a un peu refroidit.

  9. Les auto-stoppeurs,on les prendrait volontiers, mais pas en ILe-de-France. La solidarité y est parfois mal récompensée… C’est même parfois même carrément dangereux! Il y a eu tant d’histoires…

Les commentaires sont fermés.