Quand une main tape … l’incruste

Rentrée chez elle, elle ouvre son sac à main. Comme un diable de sa boite, une main verte en jaillit, la regarde d’un œil amical, lui tend son autre main. Le souffle coupée, elle écoute cette bizarrerie de la nature lui raconter, de son oreille, son aventure.

La main dans le sac (1)Native d’une planète de mains, dirigée par une de fer, expulsée dans l’espace pour rébellion, elle a atterri hier, épouvantée par cette ville peuplée de géants, de voitures, de chiens, a trouvé un refuge inespéré dans ce sac. Son long récit se termine par une requête:  » Adopte moi, je t’en prie, mon existence repose entre tes mains «  Touchée par sa douceur la jeune femme consent.

Aux petits oignons, la main se la coule douce. Mais, jalouse maladive, elle déteste les amis de son hôtesse, lesquels par crainte de ce mesquin ennemi invisible (qui leur joue des tours pendables) désertent la maison. La jeune femme n’a une vie privée qu’avec la main, ne peut sortir qu’en sa compagnie : Si elle tente de l’oublier, la chose grimpe sur elle, puis s’accroche à son cou.
Si bien qu’un matin, pleine d’une furieuse colère, elle l’enferme dans un sac, le cadenasse, l’abandonne dans le métro. Délivrée du cauchemar , elle revit …

Jusqu’au jour où … On frappe à sa porte…

Publicités

15 réflexions sur “Quand une main tape … l’incruste

  1. Madame nous avons retrouvé votre sac à la station « Filles du Calvaire ».
    Mais elle doit être vraiment petite, cette main, car trouver une plce où se cacher dans un sac de femmes…c’est une autre histoire
    Bises la-haut

  2. Mais c’est une vraie histoire de SF que tu nous fabriques là! Et déjantée et humoristique en plus!
    A part ça, pour les greffes de mains, tu as vu dans les journaux en cette greffe de main sur un pied?

    • Non Mo, je n’étais pas au courant de cette performance de la chirurgie, je viens de lire ( sur Internet, mon journal 😛 ) qu’ils ont réimplanté sa main sur son bras il y a un mois, et qu’elle fonctionne à nouveau ! Quelle belle chose pour ce jeune homme , dis donc ! en espérant qu’il gagne des sous grâce à son histoire tant médiatisée 😕 et ne travaille plus , au risque de se trancher l’autre main !

  3. Je l’ai croisé et salué l’autre jour, elle m’a demandé ton adresse mais heureusement je ne la connaissais pas elle est donc repartie à ta recherche serrant des mains sur son passage.

  4. ◘ẅ◘ dit :

    Madame Juliette, je sais que ma « dernière minute » s’éternise, mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut, demande un peu à cette pauvre main dont tu viens de nous conter l’histoire!

Les commentaires sont fermés.