Surpasser ou trépasser ?

Il est enfin sorti, à ses risques et périls, après un interminable mois de réclusion. Notre planète au bout de sa fin, avec  son air contaminé, son soleil trop brulant, sa terre craquelée , a obligé, bien longtemps avant sa naissance, des survivants à se regrouper sous des cloches salvatrices. Ces villes bulles aux règlements draconiens tuent toute créativité : se reproduire, inventer quoi que ce soit, y sont des privilèges, ainsi que sortir de l’enclos un jour par mois (suivi d’une quarantaine au retour) sous peine de se retrouver sur la paille. La peur, du crime et châtiment, maintient le troupeau en ordre. Une survie que ne supporte pas ce loup des steppes !

Il s’éloigne outre mesure, n’a plus envie de revenir sur ses pas, et malgré qu’il entende d’étranges bruits dans les fourrés, très loin d’être réconfortants, exalté,  il s’aventure dans la plus grande aventure de son existence: une vie sans barbelés !

Et grâce à ce téméraire une humanité sans moutons renaitra :mrgreen:

Advertisements

21 réflexions sur “Surpasser ou trépasser ?

    • Merci Ava, le dessin est de Enki Bilal , tiré de sa bédé « la ville qui n’existait pas  » du début des années 70 je crois !
      quelques un de ses dessins !

  1. Préférons les grands espaces avec leurs dangers, explorons le monde et vivons.
    La première fois que je suis allé en Martinique, je me suis senti mal à l’aise en quelques jours. J’avais tout visité et je butais toujours sur la mer.
    Ma forêt n’a pas de limites
    Bises

    • Ah , l’appel de la foret ! y en a de belles en montagne et dangereuses parfois : je suis tombée sur une horde de sangliers il y a quelques années en cherchant des champignons. Quelle peur, mais j’ai eu de la chance car ils fuyaient une battue. Ceci dit j’adore la mer aussi , elle me manque d’ailleurs …mais on ne peut pas tout avoir , hein Pascal !

  2. J’adore ce texte, Juliette, tu t’es surpassée…
    Dostoïevski Hermann Hesse et ce téméraire qui ose sa liberté…
    « Une humanité sans moutons renaitra »

  3. Mais Enki croire à l’Hors ? faut il crier au loup ,
    ou bien le ventre mou , plier l’échine encore ,
    le mouton bêle d’abord , ensuite cela semble fou ,
    mais il préfère au coup , porter une chaîne en or.
    ~
    NéO~
    ~
    Becs Légendaires

  4. Sur les hauteurs du littoral japonais se trouvent des centaines de pierres où l’on peut lire des avertissements du type : « Ne construisez pas vos maisons en dessous de ce point ! » Ces stèles préviennent en effet des risques de tsunami. Elles ont été placées là depuis plusieurs siècles, certaines depuis plus de six cents ans. A Aneyoshi, le tsunami de 2011 s’est arrêté à 90 mètres de la stèle du village.

Les commentaires sont fermés.