Peaux neuves

Tremblantes, en cette saison désertée par l’euphorisant soleil, quelques impies fées du logis muent, afin d’échapper au glauque hiver. Leurs peaux neuves, finement revêtues de peintures  psychédéliques habillant à merveille leurs corps, en mal de chaleur,  elles en ont marre et se barrent.

Johannes stoetter : Body paintMais plutôt que de s’isoler, chacune de leur coté, dans des solitudes écrasantes d’ennui mortel, elles se soudent. Harmonieusement imbriquées les unes dans les autres, elles forment un unique être. Et, là, allongées sur un douillet lit de précieuses feuilles, les femmes-grenouilles, hibernent chaleureusement, entre elles, en attente de la première primevère … annonciatrice d’un printemps revitalisant.

Seuls leurs chants accompagnés de danses, ainsi que les visites régulières de crapauds en rut, brisent joyeusement leur paisible retraite

Mais au fait, combien de jolies femmes-grenouilles voyez vous ?

Publicités

22 réflexions sur “Peaux neuves

  1. Je ne vois qu’une grenouille, mais ce qui me stupéfie, c’est que ce serait du body-painting?
    En tout cas cela fait partie des peintures auxquelles on accède via le lien que tu as donné.
    Ce qui me stupéfie aussi, c’est le style de ton texte. C’est psychédélique aussi!

  2. Bonjour Juliette
    Ce sont de véritables oeuvres d’art toutes ces peintures. Très belles.
    Je vois cinq « grenouilles », mais il y en peut-être plus?
    Bises équatoriales

  3. Hello, le soleil décline et j’ai déjà allumé quelques lampes d’ambiance, je vais me mettre en tenue de soirée ! Je tai emprunté t grenouille pour ma collection … COAAAAAAAA ??? Bizettes Juliette

Les commentaires sont fermés.