Amour, gloire et moustaches …

Allessandro GottardoCharlot, un tombeur , fume tellement de gauloises qu’il a à présent une haleine de phoque, aussi pour draguer, tente t-il de la dissimuler en se laissant pousser des moustaches touffues qui recouvrent sa bouche.

Charlot boit tellement de bières, que ses bacchantes sales ( la mousse tache), n’empêchent pas son souffle fétide de faire détaler les dames.

Charlot ne pouvant renoncer à ses vices, se fabrique un tas de différentes moustaches, qu’il expérimente chaque jour, afin de continuer à tomber les dames. Les piteux résultats obtenus entachent irrémédiablement sa réputation de tombeur.

Mais Charlot s’apercevra que son obsession pour la moustache est un signe annonciateur de sa vocation de peintre …de moustaches.

Le premier tableau de Charlot   »  Cygnes moustachus  » lui vaudra gloire et amour  » malgré une haleine fétide et des moustaches toujours salies de bières.

Advertisements

16 réflexions sur “Amour, gloire et moustaches …

  1. Amaya dit :

    ça me rapelle un excellent film , « La moustache » avec Vincent Lindon et Emmanuelle Devos

    « Qu’est-ce que tu dirais si je me rasais la moustache ? » demande Marc à Agnès. « Je ne sais pas. Je t’aime avec mais je t’ai jamais connu sans. » Elle sort un moment faire des courses, le laissant devant le miroir de la salle de bain. Et il le fait. Comme ça : par jeu, pour voir la tête qu’elle fera, pour changer un petit quelque chose dans leur vie heureuse et sans histoire. Elle rentre et ne fait aucune remarque. Le plus drôle, c’est qu’elle a vraiment l’air de ne rien remarquer. Les autres non plus « 

  2. rogeroxoh dit :

    Elle: Dis moi mon amour, tu me fais un baiser?
    Lui: d’accord !
    Elle: … mais sans la moustache!
    Lui: ouais, d’accord ! mais va te raser alors!

Les commentaires sont fermés.