Chronique Londonienne

Je me retrouve quelques temps esseulée à Londres par un hiver particulièrement glacial. Qu’importe le froid, je ne le laisse pas m’abattre, alors chaque soir après le boulot, je cours à des concerts. Je passe cette soirée là dans un pub de Brixton , un quartier populaire que j’aime, très vivant, coloré,  plein de musique …. J’y retrouve des copains, et entre deux verres de bière nous avalons des champignons réputés magiques. J’y ai déjà quelquefois goûté avec plaisir. Le pub ferme, nous nous séparons, quelques pas après je m’engouffre dans la bouche de métro .

Le quai est désert. Soudain tout en haut du mur voûté de cette vieille station glauque je vois apparaître un horrible diable . Il ricane et me regarde cruellement en répétant ces mots  » Tu ne t’en sortiras jamais »

Quelle peur !!!  quelques effrayantes minutes plus tard , le métro arrive, la monstruosité disparaît,  mais je continue à trembler  … Moi qui pourtant ne crois ni en Dieu , ni en son ennemi juré,  je me demande encore après ces longues années le pourquoi de cette hallucination…

Advertisements

22 réflexions sur “Chronique Londonienne

  1. Le diable s’en souvient encore! En fait, il ne voulait pas que tu sortes de SA station!!! Il te voulait pour LUI…sale égoïste! Heureusement pour nous…tu lui as échappé! 😉
    Bise et bon dimanche, Juliette!

    • Selon ce qu’on a dans le crâne. Le diable ne m’était jamais apparu auparavant ni en rêve ni en hallucination et je ne l’ai jamais plus revu depuis… même dans les pires moments.
      ouf ! vade retro Satanas 😛

  2. Je n’ai toujours pas déballé mon coffret « Lost tapes » que j’ai eu tant de mal à faire parvenir à Angers. Ca a l’air bien…

Les commentaires sont fermés.