Voyageurs de la nuit

Le soleil s’enfuit à pas de velours derrière les collines. Ses dernières lueurs éblouissent, coquin il nous en met plein les yeux. Nous mettons les voiles vroum ! et quittons vite les vilaines odeurs de la ville. Notre voiturette rugit comme une tigresse sur l’autoroute éclairée par la myriade de feux de ses consœurs.

Au dessus de cette agitation, un très long nuage accompagné de vols d’oiseaux plane. Il ressemble à un immense serpent. Convivial il transporte sur son dos de fragiles copains ouatés ramassés au passage qu’il  dépose à droite à gauche avant de doucement s’effilocher ! Nous arrivons ensuite en pleine campagne provençale décorée d’étangs, de villages illuminés perchés sur des rochers … C’est joli!

Nous finirons le chemin sur de petites routes sinueuses, peu fréquentées, bordées de sombres forêts, éclaircies par la lune, les étoiles,  en croisant quelques renards, chats et autres promeneurs nocturnes … J’aime bien rouler la  nuit …

Publicités

22 réflexions sur “Voyageurs de la nuit

  1. Fr@ne & @l Mouette & @lbatros dit :

    Nous aussi car … on a moins chaud lol !
    Bonne semaine Miss Juliette ici elle commence avec la GRANDE PLUIE ! Bizettes

  2. helene dit :

    whouha!!!superbe balade juliette:
    j adore ces moments la;rouler la nuit sans croiser de voiture;;;;;se sentir libre::::
    gros bisous

  3. Tuffette dit :

    je te rejoins direct sur les ptites routes au clair de Lune , l’autoroute n’est pas pour moi … 😦
    Bizzz et bonne soirée à tous

  4. C’est chouette de voir cette route vide…ça change du périph aux heures de pointe. Je ne le prends jamais, je deviendrai folle. D’ailleurs, pas de voiture mais j’aime bien vivre la nuit…

  5. snake0644 dit :

    Si je roule la nuit, je m’endors. A pat cela on a voyagé une fois par Greyhound aux USA et, la nuit, le ballet des centaines de camions illuminés sur les autoroutes, est féérique.

    • les autoroutes Italiennes aussi de nuit sont farcies de camions qui roulent à fond la caisse, et qu’il faut doubler sans arrêt si on ne veut pas être pris en sandwich entre deux, ça fait peur !

  6. Cette intro de Sonic Youth est à tuer de la mort. Ca fait si longtemps que je n’avais pas écouté que je n’arrivais plus à identifier mais j’étais sûr que je connaissais (pour cause). Moi je n’aime pas conduire, ni la nuit ni de jour, mais j’aime les paysages industriels by night. Quand j’étais djeun’, mon trip après un bon spliff était d’aller sur un relief, admirer les industries pétro-chimiques de la vallée de la Seine. Ca me faisait triper grave. A Angers, il n’y a rien de tout ça. Les gens ne peuvent pas comprendre ce que représentent ces paysages de science-fiction bien réel. Ils ne connaitront plus maintenant, les pauvres…

Les commentaires sont fermés.