Cornue

Elle louche de stupéfaction devant son miroir qui lui renvoie l’image d’une fille cornue,  se tire la langue afin d’être certaine qu’il s’agit de son reflet.  Pas d’erreur c’est bien elle. Et puis elle se souvient avoir avalé ce midi une incroyable quantité de pop corn tout en regardant une flopée de films sataniques … Elle est fan de sa nouvelle tête très fun mais craint l’incompréhension, la désapprobation voir un rejet de ses proches, de son copain, de son employeur, de la société entière … Son cerveau réfléchit alors à une vitesse infernale . Eurêka ! elle trouve un remède à son mal,  sort dehors où souffle un vent à décorner bœufs, cocus,  mais aussi diablotins et diablotines …

Et hop ! ses cornes s’envolent 👿

Publicités

24 réflexions sur “Cornue

  1. Coucou Juliette ! Merci pour le poème de Boris Vian .
    Pour la Cornue et autres vampires , je sors mes gousses d’ail et je dis « Vade retro satanas »!
    Bizzz et bonne nuit 😉

  2. Fr@ne & @l ~~ Mouette & @lbatros dit :

    Beurk comme tu dis ! J’aime bien le gothique, mais le gothique soft … bonne journéeon est pleinsssssssssss de soleil depuis kk jours ! Bizettes

  3. En gourmande que je suis, je te dirai qu’une « cornue »…dans mon village d’origine…c’est un grand chausson aux pommes!!! Alors, bon appétit , c’est l’heure, monseigneur!!! 😉
    Quant à ta « cornue », mine de rien, elle pose tout le problème de l’acceptation des différences!
    Bise et bonne journée, Juliette!

  4. oui Lily , et je dirais même que ma cornue qui a plutôt une mine de diablotine qu’une mine de rien risque risque fort d’être rejetée …

  5. si encore c’était des cornes d’abondance ..suis sure qu’elle en aurait été vite débarassée
    bizzz et cornegidouille !!!

Les commentaires sont fermés.