Peau d’ânesse

Lorsque nous avons fait connaissance hier nous nous sommes longuement regardés en silence. J’ai été saisie par l’impression d’un déjà vu comme si nos chemins s’étaient un jour croisés.

Ses longues oreilles frétillaient de contentement tandis que ses grands yeux tendres me contemplaient ravis. Aurais je habité une peau d’ânesse lors d’une improbable vie antérieure ? A t-il reconnu en moi une sœur ? ou bien est-il quelquefois dans ses rêves asiniens un humain ?

En parfaite harmonie nous nous sommes racontés des Juliettâneries en riant à gorge déployée, puis nous nous sommes séparés dans un long braiment de regret.

Publicités

27 réflexions sur “Peau d’ânesse

  1. snake0644 dit :

    Les braiments de regrets de chefs de bureau quand ils n’avaient pas ce qu’ils voulaient.

  2. Quelle belle rencontre, Julietta, ce genre de rencontre qui pourrait me faire regretter d’habiter en ville…
    Pas le moindre bel âne à l’horizon dans mon coin, par contre, des ânes humains, c’est pas ça qui manque ! 👿

  3. ◘ Ẅ ◘ dit :

    Bistro m’a dit que tu faisais l’âne, que je faisais le poney, mais qu’il n’était pas question qu’il fasse l’étalon.

  4. Un ânon assis ahane, car son bât lourd le blesse. Qu’Il est triste de voir un ânon bâtut par un bât lourd se dit son père l’âne. Et son père l’âne de l’entendre ainsi ahaner, de pitié, met à bas son bât lourd et se bât lui même soulageant ainsi l’ânon.
    Mais là non, ce n’est pas le cas, heureusemnent.

  5. Tuxnux dit :

    Juliette, n’attiches pas trop l’ âne à lunette des Etellois, car il cache son jeu

Les commentaires sont fermés.