Parfums d’un autre monde

Lorsqu’elle met le pied dans l’appartement d’un copain elle respire une senteur de tristesse, il y manque une présence féminine qui l’embaumer de joie de vivre.

Arrivée au séjour par un long couloir aromatisé d’une vieille odeur de renfermé, un terrible relent de  tabac froid la saisit à la gorge, lui donne envie d’ un  grand verre d’eau  fraîche.  A la porte de la cuisine, une effluve d’huile essentielle de graillon agrémenté  d’une  puissante flagrance de poubelle, ainsi que d’un refoulement des tuyauteries frappe son nez de plein fouet, la dissuadant de le fourrer davantage dans la pièce.
Avec appréhension, elle entrouvre la porte de la salle de bain,  ne franchit pas le seuil du sanctuaire car  un fumet nauséabond comparable à celui qu’émet un Satyre puant s’en échappe aussitôt: elle a le temps d’entrevoir un bouquet de chaussettes sales par terre.

Ecoeurée, elle referme la porte et décide de mettre son ami au parfum de la propreté.
Publicités

15 réflexions sur “Parfums d’un autre monde

  1. Fr@ne & @l dit :

    didon c’est très phallique ton champignon … hi hi hi
    Bisettes je dépose des cônes au jasmin !
    Tu kui donneras
    Fr@ne

  2. Après ta crème de poireaux…on peut dire que tu varies les genres!!! Bon courage…Il doit avoir de sacrées qualités, ce garçon…pour qu’elle ne se soit pas enfuie! Bise du soir!

Les commentaires sont fermés.