Un amour secret …

En auscultant son patient  pour des sensations bouleversantes au cœur,  le plongeant dans une  euphorie incontrolable,  très gênante, car, il l’exprime  par d’incongrus soupirs, en public, un cardiologue entend un murmure …Un examen approfondi lui fait découvrir une lilliputienne silhouette dans l’organe. Après de nombreuses tentatives, ils communiquent avec ce ravissant alien doté de tous les attributs féminins : une créature de rêve …
Elle révélé avoir toujours vécu, confortablement installée,  dans ce cœur aimant, débordant d’une tendresse infinie dont aucune femme n’a jamais voulu … une tendresse incommensurable qui l’a fait naître , elle, sa petite fée d’amour qui lui restera fidèle jusqu’à son dernier souffle. On lui recommande quand même de calmer,  de jour, ses démonstrations passionnées pour son créateur, car elles risquent de le faire passer pour un déséquilibré, et, secret professionnel oblige, on leur promet  à tous deux que cet amour féerique ne sera jamais divulgué à personne .

L’amour quelquefois doit se cacher …

Publicités

12 réflexions sur “Un amour secret …

  1. Bistroman dit :

    Je n’ai trouvé ni la musique, ni la liliputienne… Dans quel organe dis-tu qu’elle se trouve ? J’ai pas dû chercher au bon endroit…

  2. Juliette dit :

    tu n’as pas de coeur, je le savais, ou bien il est mal placé … quant à la musique c’est …Keziah Jones

  3. Pat dit :

    "Pour vivre heureux vivons cachés" dit le proverbe . Elle est bien mignonne ton histoire . Bizzzz 🙂

  4. la fllibust dit :

    secret infime, mais secret quand même, par contre attention au secret professionnel je n’en suis pas convaincue. bisoutinettes miss juliette

  5. H dit :

    J’ ai bien aimé ton dernier commentaire sur la peine de mort. Je suis d’ accord avec toi. Bises Juliette

  6. Bistroman dit :

    Mais si j’ai un coeur, d’ailleurs la mort me peine beaucoup aussi.

  7. Juliette dit :

    Je sentais à qui je m’adressais Hervé pour ce commentaire, quant à l’amour je le préfère au grand jour sans être pour celà exhibitionniste …Là, tu me rassures Gilles, la mort de ton coeur me ferait de la peine …

Les commentaires sont fermés.