L’amour vache …

Elle jacasse à tort et à travers, déblatère,  le saoûle encore de ses paroles qui rentrent par une oreille pour ressortir par  l’autre,  vocifère des phrases sans queue ni tête … le coince contre le mur  pour mieux lui injecter son venin …il se dégage aussi doucement qu’il le peut, tout en restant muet comme une carpe, car un seul mot suffirait à faire dégénérer son absurde monologue déjà suffisamment hallucinant ! Mais elle le rattrape,  hurle de plus en plus fort, lui crache son discours incohérent à la figure en même temps que ses postillons , son haleine empeste le vin…  Il s’essuie le visage, et, prenant son courage à deux mains, hurle son dégoût et sa rage, puis s’enfuit en claquant la porte … ouf !! il est seul et tranquille maintenant . Il faudra bien pourtant que la peur qu’il a d’elle le quitte un jour …
Publicités

19 réflexions sur “L’amour vache …

  1. Moyot dit :

    … pas au poing, j’espère …Mais certes il faut crever les abcès !Elle est un peu "wamp…Ire" …BizettesFr@ne

  2. Serge dit :

    Avec tes personnages pas besoin de paroles juliette, elles sont assez évidentes.Cas beaucoup plus fréquent qu’on le croit hélas, mais qui ne rentre pas dans le cadre des violences conjugales déclarées. Ca me fait penser qu’il faut que j’aille bosser un peu moi, malgrè la chaleur et tout et tout…Bonne journée à tous

  3. Juliette dit :

    non, je ne connais pas de harpie Pat , mais elles doivent bien exister !oui au boulot moi aussi Serge ! je suis à deux pas pourtant , mais toujours à la bourre ! tiens le cuistot de la colo est de Vauvert , à coté de chez toi , il apprécie le fraicheur de la montagne ! bon courage !

  4. Alouet dit :

    Et elle se détruit dans cet engrenage de vilence.elle hurle plus fort, pauvre loque, tentant de se construre un socle elle fuit son vide , le remplit de hurlements, de vin. Elle a peur tout au fond d’elle..alors elle fait peur.Il ne saura pas, hélàs, l’aider .la peur le tenaille car il sent que cela le dépasse…, la dépasse .Il oublie d’exister, elle l’enferme, il se ferme elle a tissé une toile d’angoisse,(s) de cris, de violence ,la route est là, :qu’il continue à crier STOP.Stop pour lui surtout!Tu fais vivre les situations, tu sais..

  5. Pat dit :

    Bonne journée à toi Juliette et bon courage pour le boulot ….Suis bien contente d’être en vacances mais va falloir que j’attaque le ménage et le rangement de la maison…pour l’instant chuis un peu "ramollo" du chiffon à poussière…. lol ….Bizzzz

  6. émeraude dit :

    Il ferait mieux de prendre ses jambes à son cou, de boucler la valise et bye bye!!!! Et sans se retourner!!!J’ai beaucoup de mal à comprendre ces situations, dans un sens comme dans l’autre(!!!)Mais ce serait rentrer dans un débat très complexe!J’t’embrasse p’tite Juliette… (Moi j’suis pas en mode "laisser aller" ces derniers temps!!!!!)

  7. Serge dit :

    Vi Emeraude, cas infiniment complexe. S’il suffisait de prendre ses jambes à son cou…Juju, mon bon souvenir au Vauverdois, qui doit apprécier la fraîcheur de tes montagnes, parce qu’ici vois-tu il fait CHAUD pour de bon cette fois.

  8. Tuffette dit :

    c’est une contre pub pour nos vignobles ça , ma belle ?!!Parfois pas besoin de vin pour cet état là …donc plus difficile à soigner , pitête …Bizzzz et air frisquet!

  9. Juliette dit :

    mais , non Tuffette , ce n’est pas une contre pub pour le vin , j’adore moi même le vin , pas la piquette, genre la villageoise ou autre vin pourri, hein ? qui n’arrange pas le psychisme !!Et, oui émeraude comme le dit Serge qui s’y connait dans ce genre d’histoires de couples , ce n’est pas toujours facile de s’en aller , surtout si tu as des enfants !et bien moi Pat, il va me falloir un karcher à la fin de la saison pour nettoyer la mienne …Merci pour ton compliment Colette !!

  10. Bistroman dit :

    Ooooooo ! He ! Ha ! Ha !Ooooooo ! He ! Ha ! Ha !Ooooooo ! He ! Ha ! Ha !Ooooooo ! He ! Ha ! Ha !

  11. Bistroman dit :

    Mille excuses, je me suis trompé. En vrai c’est :Hoooooo ! Hey ! Ha ! Ha !Hoooooo ! Hey ! Ha ! Ha !Hoooooo ! Hey ! Ha ! Ha !Hoooooo ! Hey ! Ha ! Ha !

  12. Juliette dit :

    tu t’es de nouveau trompé Mister Bistro , ho ! ho !Why’s don’t I tell you what it is?I wen’ out last nigh’ and I got messed upWhen I woke up this mornin’Shoulda seen what I had inna bed wi’ meShe comes up at me outta the bedPull her hair down the eyeLooks to me like a dyin’ can of that commodity meatAnd saysAnd saysWoo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Wooooeeeeahhh!So this time we got waay over here(Where?! Where?!)I don’t know, since it was early dawn’s lightShe jumped up outta the carShe pulled her hair down her eyeShe looked to me like a dinosaur ’bout to jump outta that seatShe saidShe saidShe saidWoo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Wooooeeeeyahhhh!So this time we got waaay over hereAnd then we went waay down hereWe got all the way over’n that lady sound like this:Oooooo! Oooooo!She saidShe saidWoo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Yoo ee ah ah!Wooooaaahhyahh!So this time we went waaay over thereNow things was really gettin’ goin’Boilin’ up with the blistersShe sound like this:Ooooo! Ooooo!She jumped up outta the carPulled her hair down her eyeAnd do you know what she tol’ me?Do you know what she try to tell me?She saidOoooo! It feel so goood!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo woo eeeeeyahhhh!Yah yah yah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah!Woo ee ah ah !comme ça tu pourras l’apprendre et l’ajouter à ton répertoire ….

  13. Moyot dit :

    Tu ne travailles pas demain j’espère ?Les "chaleurs" annoncées pour lundi et mardi sont apparemment repoussées au mercredi, jeudi, après je n’en sais rien, pis après tout … eux non plus, apparemment !!! Bonne soirée à toiBisesFr@ne

  14. Juliette dit :

    oui , je travaille demain Kya , pourquoi ? la fin du monde est prévue pour demain ??? allez au taf, Mister Bistro ! pour mettre sur you tube ou Daily motion cette sublime chanson des … des … des … Cramps ! en attendant si tu pouvais m’aider à chercher un titre pour mon prochain billet , je cale ….

Les commentaires sont fermés.